Aide - Assistance - Conseils

Défense du Consommateur Automobiliste

Tout consommateur (trice) est libre d'acquérir un véhicule d'occasion, ou neuf, dans l'un des pays de l'Union européenne et bénéficier de la différence de prix dans certains d'entre eux  par rapport au prix catalogue France.

argaiv1901

 Cette réglementation européenne a permis la création de nouvelles activités commerciales : importateur/négociant indépendant et mandataire automobile.

Depuis plusieurs années, l'émergence d'Internet aidant, d'innombrables sites se sont créés pour proposer aux consommateurs (trices) des possibilités d'achats par leur intermédiaire mais l'on constate qu'il est fait tout et n'importe quoi.

Dans cette "jungle" d'offres à moins X% pour des véhicules neufs ou à des prix bien en dessous de la cote pour des occasions les consommateurs (trices) ne savent plus à qui faire confiance.

En adhérant à ACE, vous éviterez de vous retrouver devant des situations très délicates, voir subir des escroqueries, et vous ne pourrez pas dire "si j'avais su..."

Ce marché intracommunautaire, par sa réglementation, impose une transparence vis à vis des consommateurs acquéreurs, mais certains intermédiaires rendent « opaque » leur activité.

Journellement,  ACE reçoit des demandes de renseignements avec toujours les mêmes questions :

- « J’envisage d’acheter une voiture par l’intermédiaire de la société X, mais pouvez-vous me dire pourquoi cette société française m’en propose une qui est en Allemagne alors que je dois faire un virement en Espagne ou en Roumanie ? ».

- « Pourquoi un mandataire me propose, sur l’achat d’un véhicule neuf une remise de 25% par rapport au prix du catalogue France, alors que les autres mandataires proposent au maximum 16% ?. Je précise que pour bénéficier d’une telle remise, je devrai circuler pendant 6 mois sous une immatriculation étrangère mais que ce véhicule devra être payé intégralement à la livraison ».

- « J’ai confié un mandat à la société “ X ”, mandataire automobile, qui m’a mis en relation avec la société “ Y ” dans un autre pays de l’Union Européenne. J’ai envoyé un acompte de 20% à cette société étrangère depuis 4 mois, alors que la voiture devait m’être livrée sous 2 mois maximum. Mais, maintenant, cette société étrangère me dit qu’elle ne pourra pas me livrer ce véhicule au prix convenu sur le bon de commande. Je l’ai donc annulé mais je n’arrive pas à me faire rembourser mon acompte ».

- Etc. … ( exemples non exhaustifs ).

ACE ne reçoit aucune subvention. Tous les membres actifs sont des bénévoles et, sans ce bénévolat, notre  Association n’existerait pas.

Aujourd’hui, son succès et son efficacité aidant, dont nous sommes fiers et heureux, de plus en plus de consommateurs et consommatrices automobilistes s’adressent à  ACE pour avoir des informations leurs permettant de pouvoir faire un achat, moins cher et en toute sécurité morale et financière, ce qui nous impose un minimum de structure permanente, d’informatique et de fournitures de bureau.

Nous sommes donc dans l’obligation de réserver nos « informations » sur les professionnels de l’automobile (négociants, importateurs indépendants,mandataires), ainsi que les études de documents ( mandat, bon de commande, conditions de vente etc.) en priorité à nos adhérents(tes).

Nous ne pensons pas que la faible cotisation annuelle soit un obstacle pour vous permettre de faire une acquisition intracommunautaire dans les meilleurs conditions.

Naturellement, ACE continue à conseiller et informer les consommateurs internautes, qu’ils ou elles soient adhérents (tes) ou pas, sur la réglementation du commerce automobile en France et intracommunautaire mais uniquement par COURRIEL.